La ville de Bordeaux crève de son asphyxie routière et ferroviaire depuis des années. La population est en nette augmentation dans la région avec des déplacements toujours plus nombreux et des moyens nettement insuffisants pour absorber la forte demande. Bordeaux est une métropole où les déplacements deviennent très difficiles au quotidien.

Le Gouvernement, les parlementaires, les élus locaux se sont alors montrés favorables à l’étude d’un projet de nouveau contournement routier de la ville de Bordeaux en vue de désengorger les grands axes. Ce contournement figurait d’ailleurs dans le projet de loi d’orientation des mobilités (LOM) porté par la Ministre des Transports Elisabeth Borne.

Cette idée avait tout son sens lorsqu’elle envisageait un contournement de Bordeaux par l’Est via l’A89. Mais a-t-on aujourd’hui le temps d’attendre la réalisation d’un projet d’une telle envergure face aux nouveaux enjeux qui s’imposent à nous ?

En effet, face à l’urgence économique et écologique, il apparait judicieux que la Région se positionne également en faveur de solutions alternatives telles qu’un développement accentué du réseau ferré. Il s’agirait désormais de promouvoir les transports en commun péri-urbains plutôt que les modes de déplacement individuels en vue de fluidifier le trafic urbain.

Ce projet, pertinent il y a quelques années, ne répondrait plus nécessairement à la problématique d’enclavement de nombreux petits territoires toujours mal desservis.

D’autre part, de nombreuses communes aux environs de Bordeaux dont Coutras se développent et ne sont plus de lieux de vie subis mais véritablement choisis pour leur qualité de vie.

Coutras se situe à 40 minutes de Bordeaux où le train est un mode de transport qui s’avère être un outil très emprunté. Sa démographie en nette augmentation nous positionne dans une situation qui ne sera plus tenable sur du court terme pour les usagers. Il s’agit pour nous, élus, de trouver les réponses adéquates pour résoudre les problèmes de nos concitoyens.

Pour cela, voici plusieurs propositions concrètes :

  1. Une privatisation des lignes ferroviaires régionales afin de diminuer le coût du billet et améliorer l’offre.
  2. De maximiser les cadencements de train avec des tranches horaires augmentées en journée et en soirée pour un trafic plus fluide et confortable pour les usagers
  • De faire de nos gares rurales, de véritables plateformes multimodales en créant des zones de développement économique pour plus de convergences

A Coutras, nous comptons faire de notre gare et de ses environs, un véritable lieu d’insertion professionnelle, de formation, de développement économique. Une véritable réforme ferroviaire d’ampleur nous permettrait d’asseoir notre stratégie et de répondre aux besoins de transport adapté pour nos coutrillons.

article-sud-ouest-septembre-2019

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.