Madame la Députée, Véronique HAMMERER

Monsieur le Président du Conseil Départemental Monsieur Jean-Luc GLEYZE représenté par la conseillère départementale Michèle LACOSTE.

Madame la Sénatrice, représentée par Madame Magalie DERLINCOURT

Monsieur le Président de la CALI, représenté par Monsieur Hervé ALLOY

Monsieur le Président du Pôle territorial du Grand Libournais, Marcel BERTHOME

Mesdames et Messieurs les Maires et Vices-Présidents de la CALI,

Monsieur le Lieutenant Alexandre ISSAC

Mesdames et Messieurs les représentants des forces de sécurité, Gendarmerie et SDIS

Mesdames et Messieurs les Directeurs d’Ecoles

Mesdames et Messieurs les Présidents d’associations,

Mesdames et Messieurs les représentants des artisans et commerçants

Mesdames et Messieurs les Journalistes,

Mes chers collègues élus municipaux,

Mesdemoiselles et Messieurs les membres du Conseil Municipal des Jeunes,

Mes Chères Coutrillonnes et mes Chers Coutrillons,

C’est toujours un immense plaisir de vous retrouver tous ici, pour la traditionnelle cérémonie des vœux.

Merci infiniment de votre présence.

Après une année 2017 riche de deux scrutins nationaux, nous commençons une année 2018 qui je l’espère sera apaisée et placée sous les meilleurs auspices d’une conjoncture qui s’embellit.

La reprise économique s’affirme chaque jour.

Ainsi en 2017, malgré les incertitudes, nous avons souhaité avec l’ensemble de l’équipe municipale, livrer des projets structurants pour notre commune.

Commencer il y a maintenant quatre ans, cette vision globale pour rendre à Coutras ces lettres de noblesse prend forme.

2017 a notamment vu l’achèvement de projets amorcés dès les premiers jours du mandat.

En 2018, nous lancerons de nouvelles initiatives pour les Coutrillons, des dossiers phares, ambitieux, qui feront basculer Coutras dans l’avenir qu’elle mérite.

Ce soir, le conseil municipal et moi-même vous proposons un tour d’horizon de ce que Coutras sera en 2018, et au-delà.

Nous sommes il faut le dire extrêmement confiant pour l’avenir.

Cela pour deux raisons.

Premièrement l’année 2017 à engager une totale refondation politique à l’échelle du pays et de nouvelles sensibilités, plus constructives, trouvent un écho.

De nouvelles méthodes de travail se mettent en place.

Je veux remercier tout particulièrement notre Députée madame HAMERRER et son suppléant Monsieur HERCE qui nous ont manifesté tant d’encouragement sur des projets que je vous présenterai ce soir.

Deuxièmement le rebond économique que j’évoquais va permettre à Coutras d’asseoir son rôle de ville centre en accueillant de nouveaux actifs, de nouvelles familles, qui vont dynamiser notre tissu économique.

Nous avons donc le devoir de répondre à ses nouveaux besoins, par le biais d’équipements de qualité, de logements décents, de services efficaces et d’animations pour tous.

Vous avez vu dans la vidéo plusieurs nouveautés.

Pour suivre toute l’action de la municipalité je vous réinvite à télécharger l’application gratuite VIVRA sur vos smartphones et à nous suivre sur notre INSTAGRAM fraichement lancé @villedecoutras.

Sur tous les fronts, les adjoints et moi-même restons à votre écoute pour mener à bien les missions qui vous sont utiles.

Sur la sécurité mon cher Michel FOULHOUX, avec le déploiement de radars pédagogiques, qui étaient attendus par de nombreux riverains dans des quartiers où la vitesse était excessive.

Nous poursuivrons ce déploiement sur 2018 dans les secteurs qui le nécessitent.

Véronique DI CORRADO et Sylvie BOISSEL, grâce à un travail étroit entre le service des sports et la culture vous nous avez offert cette année des moments de fêtes et de partage magnifiques.

Je pense bien sûr aux fêtes de Coutras, au marché de Noë et aux marchés gourmands.

Le centre-ville qui continue de se redynamiser, cher Damien PLATEL, avec le lancement de l’étude sur le marché couvert.

Je remercie messieurs Roger RAMOS et Baptiste CHANSARD pour le travail sur la passerelle qui relie désormais le cœur de ville au site de la guiguette depuis fin décembre.

Je rappelle également, en lien avec la CALI, plusieurs promesses de vente actées pour l’installation d’entreprises sur Eygreteau et pour certaines, les premiers coups de pelle.

L’action municipale s’oriente aussi envers les plus fragiles de nos concitoyens avec l’ouverture d’une toute petite section à l’école Suzanne LACORE, merci à Sandra BOURDEAU.

Je veux saluer également l’ouverture de l’épicerie sociale en lien avec le CCAS et notre collègue Odile BONHOMME.

Tous ces projets ont pu s’accomplir en 2017 grâce à un important travail visant à retrouver des marges financières et je veux saluer ici le travail de notre adjoint aux finances Alain JAMBON.

Cette transformation de notre ville ne serait rien sans le nouveau centre de santé qui vient d’être présenté.

Il symbolise le travail exceptionnel de l’ensemble des élus.

Cet équipement a touché toutes les délégations, en particulier la politique de la ville. J’ai une pensée très émue ce soir pour notre collègue Philippe HEFTRE qui avait porté dès ses débuts ce projet avec un panache sans égal et qui a largement participer à sa réussite. Je remercie Bruno LABORDE d’avoir repris cette délégation.

C’est aussi un exemple de réussite d’une coopération efficace entre institutions.

J’avais insisté sur ce point lors de l’inauguration de septembre dernier mais je tiens à le redire : un grand merci à tous nos partenaires : l’Etat, le Département, la Région, la CALI, l’ARS et l’hôpital de Libourne

Enfin je veux remercier l’ensemble des services municipaux qui chacun sur leurs missions, relèvent quotidiennement le défi de cette mutation.

Nous sommes c’est vrai exigeant, une exigence à la hauteur de ce que mérite notre belle ville de Coutras, et ces changements s’accompagnent de services qui se professionnalisent.

C’est par cette rétrospective de 2017, riche de ces avancées et de ses concrétisations, que je souhaite donner le ton pour cette année 2018 et les suivantes.

Un message d’optimisme et de détermination.

Deux valeurs qui guideront l’action de notre équipe sur chaque projet qui seront à mener.

L’arrivée de nombreux nouveaux coutrillons, que je remercie ce soir d’avoir choisi Coutras, impose une exigence toute particulière en matière de logement.

22 logements du T2 au T5 sont actuellement en cours d’achèvement rue Georges Pompidou et à minima une trentaine verront le jour cette année.

Je veux préciser que nous restons extrêmement vigilant sur la qualité des programmes immobiliers qui nous sont proposés.

En plus d’une certaine exigence architecturale, nous souhaitons qu’ils répondent à la diversité des besoins pour des personnes à mobilité réduite et pour nos seniors.

Ce sera également l’amorçage de l’OPAH-RU, une opération de revitalisation urbaine qui consistera à reprendre les façades et inciter les propriétaires à remettre leur bien en location, avec une qualité en adéquation avec les attentes du marché.

Ce qui à mon sens est tout dans l’intérêt des propriétaires.

La collectivité accompagnera cette transformation grâce à un nouveau service du patrimoine qui prend actuellement ses fonctions.

Cela implique de repenser notre urbanisme pour assurer un ensemble de services et d’équipements de qualité, qui vont accompagner Coutras dans cette nouvelle phase.

Sachez que déjà sur 2017, nos services ont enregistré 250 demandes d’urbanisme de plus qu’en 2016.

Coutras est prête à assumer son rôle de centralité.

Seulement ces besoins croissants, parce que les compétences sont partagées, ne pourront pas être assumés que par la commune.

Nos partenaires institutionnels, aux premiers chefs desquels la CALI, la Région et le Département, auront une responsabilité importante dans la réussite de ce territoire qui reprend vie.

Et je profite de ce moment pour réitérer un vœu que j’avais déjà émis l’an dernier, celui que Coutras puisse accueillir un lycée.

Il est évident que l’offre actuelle ne suffira pas à absorber la demande future.

Il convient donc d’anticiper les infrastructures qui seront nécessaires.

Et j’insiste, à un horizon très proche.

Le quartier de la Gare représente un enjeu majeur qui devra retrouver son rôle de porte d’entrée sur la ville.

Un espace qui saura accueillir particuliers et entrepreneurs, dans le cadre d’une Maison de l’Entreprise et de l’Emploi et d’une pépinière que nous travaillons avec la CALI. Elle s’accompagnera je l’espère d’une Ecole de la Deuxième Chance, un projet dans lequel je crois beaucoup qui apportera une véritable offre de formation et des opportunités d’emploi à des jeunes en rupture, en lien avec les autres structures d’accompagnement.

Enfin, et c’est là son rôle premier, le quartier de la Gare devra pleinement exploiter ses atouts en faveur de la mobilité en s’affirmant comme un véritable pôle multimodal avec les gares de Saint-seurin sur l’isle et Saint-Denis-de-Pile ainsi que Libourne.

Nous travaillons également sur ce sujet avec la CALI afin d’assurer au Libournais des connexions efficaces avec la Métropole Bordelaise, par le biais de rames de trains rallongées et un cadencement plus rapide.

Il va sans dire que la sauvegarde de la desserte TGV de la gare de Libourne sera le point névralgique de l’organisation de cette mobilité.

En 2018, nous continuerons notre action de fond sur de nombreux aspects qui je le sais vous sont chers.

La salubrité bien sûr, avec un renforcement des actions de communication, la mise en service d’une brigade de propreté qui s’attachera quotidiennement à veiller à la qualité des espaces publics et espérons-le, des actions et des résultats concrets avec le SMICVAL.

Avec l’économie et le logement, notre autre priorité c’est bien évidemment la santé.

Vous l’avez vu nous avons franchi un cap important avec le centre JP BONIMOND qui accueille sont quatrième médecin depuis les fêtes de fin d’année. Depuis son ouverture, c’est-à-dire au mois de septembre, le centre a accueilli plus de 4000 patients !

4 dentistes viendront compléter l’offre de soins au niveau -1 du bâtiment et des permanences de spécialistes sont à l’étude.

La qualité de vie passe aussi par l’embellissement des espaces naturels.

Coutras jouit de sites magnifiques que nous souhaitons davantage valoriser.

Je souhaite que nous lancions deux études majeures.

La première sur le site des Nauves que nous équiperons d’une base de loisirs pour en faire un véritable espace pour les familles et les sportifs avec à terme y permettre la baignade.

Je souhaite pour cela associer les coutrillons pour proposer un projet au plus près de vos attentes.

Nous lancerons donc au mois de mars un groupe de travail auquel vous pourrez participer, puisque deux coutrillons seront tiré au sort parmi ceux qui se porteront volontaires.

Cette commission ad hoc regroupera bien sûr toutes les parties prenantes à commencer par le CESEC.

La deuxième étude portera sur le site du Barrage de la Dronne.

D’anciennes analyses relatives à de nouvelles normes environnementales nous conseillaient à une époque de détruire le barrage.

Il n’était évidemment pas question de se séparer de ce bijou d’architecture, ouvrage historique qui fait partie du patrimoine coutrillon.

Cet espace pourrait alors être valorisé par une passe à canoë, qui servirait de passe à poisson et cela permettrait de renforcer notre base nautique et de respecter les normes environnementales tout en permettant à chacun de se réapproprier ce site de toute beauté.

Nous avons aussi une volonté forte de faire bénéficier les coutrillons d’animations festives et populaires.

Nous avons en 2017 fait passer les fêtes de Coutras et le marché de Noël de 2 à 4 jours. Aux côtés des services de la ville je veux saluer l’engagement des associations qui nous accompagnent sur ces évènements, en proposant et en portant des animations. Je souhaite tout particulièrement remercier Régis SAUVAGE, président du Comité Municipal des Fêtes Public de Coutras ; Monsieur Jérôme FURRET président de Coutras Action, Monsieur Richard BRUNET du Terroir Coutradais, Monsieur Patrick MERCIER Président du comité de jumelage, Monsieur Humbert MICHAUD Président du Rapid 33, Monsieur Joël SAINT-AUBIN, Président du Handball Club, Monsieur David GOUVIEZ, Président de David N’ Co, Anne ROSSET, Présidente de l’Union Musical, et Monsieur le Capitaine Grégory ROUSSELLE, Président de l’Aquitaine Remember Group. La liste n’est pas exhaustive puisqu’il y a plus de 110 associations sur Coutras. Le tissu associatif est très riche.

Cette tendance visant à faire monter en gamme notre agenda culturel doit s’accentuer.

Aussi, je souhaite que nous remettions rapidement en place deux manifestations d’ampleur : la reconstitution de la Bataille de Coutras, emblème historique de notre cité et épisode fondateur de l’histoire moderne de France.

Une reconstitution qui permettrait à chaque coutrillon de s’investir à son niveau, avec l’ensemble du tissu associatif dans un grand évènement culturel, populaire et rassembleur.

J’émets également le vœu que nous puissions proposer un festival pop-Rock comme Coutras a pu en connaitre.

Enfin, au croisement de la culture et du sport, vous avez pu voir en 2017 la première édition de la Vidéo Games Week et je veux à ce titre remercier l’implication de la CALI.

Cet évènement est une réussite incontestable, qui rapproche Coutras de sa jeunesse et fait le lien avec le numérique.

Je souhaite que cette grande manifestation puisse se renouveler et s’étendre davantage en accentuant le volet compétition, en plein essor dans le monde du jeu vidéo.

Cet évènement devra aussi servir de tremplin à la formation aux nouvelles technologies et aux métiers du numériques qui seront des opportunités de demain pour nos enfants.

Tous ces projets s’inscrivent dans la même logique que nous poursuivons depuis maintenant bientôt quatre ans.

Préserver et améliorer la qualité de vie des Coutrillons dans un cadre magnifique dont profite notre commune semi-rurale ou péri-urbaine.

Quatre axes majeurs vous l’aurez compris : L’emploi, le logement, la santé et la sécurité.

Ces axes qui se déclinent par le biais du tourisme, des animations sportives et culturelles, d’un aménagement urbain utile et résonné, visent à asseoir l’attractivité de notre ville et son bon-vivre.

Pour mener tout cela à bien, il y a deux enjeux cruciaux.

Le premier, et c’est malheureusement le nerf de la guerre, ce sont les finances.

Nous avons engagé un important travail de redressement des comptes qui nous a permis de ne pas recourir à l’emprunt pour 2017.

Ceci est rendu possible par une chasse efficace aux subventions.

D’ailleurs nous nous fixons une nouvelle règle d’or.

Après s’être imposé 10% de baisse de coût de fonctionnement chaque année, nous n’engagerons dorénavant que les projets qui peuvent prétendre à un minimum de 50% de subvention de la part de nos partenaires.

La raison est simple, en ces temps d’incertitudes sur les transferts et les compensations de l’Etat, nous avons le devoir de nous adapter et donc de diversifier nos sources.

Les recettes des communes ne peuvent plus venir uniquement des impôts et de l’endettement.

Ces deux leviers qui seraient certes la facilité, ne correspondent pas à l’esprit que je me fais de Coutras.

Une ville solidaire et engagée.

Nous réfléchissons donc à des formes de financements alternatifs et participatifs.

Du crowndfunding par exemple, comme cela existe déjà beaucoup dans le numérique, pour associer chacun au cœur des projets grâce à des dons ou des prêts que la commune rémunéra avec les intérêts.

Le service du patrimoine que j’évoquais tout à l’heure sera aussi l’occasion pour la commune de réaliser des opérations bénéficiaires qui viendront financer de nouveaux projets.

Le second enjeu, c’est le courage politique.

Coutras est aujourd’hui un village qui se dé-marque.

Sur ce sujet je vais être très clair.

Notre équipe mènera tous les combats qu’elle jugera utiles, en allant jusqu’au bout.

Nous sommes prêts à tout car la ville de Coutras le mérite ! Car la ville de Coutras est à l’aube d’une nouvelle ère, prête à sortir de l’ornière, accompagnée de tout un territoire du Nord-Libournais qui renaît.

Mes chers Coutrillons, soyez assurés que je défendrai notre commune bec et ongles, sur tous les fronts, pour que les projets que vous attendez, pour certains je vois avec beaucoup d’impatience, se concrétisent.

Nous avons longtemps souffert de discours condescendants, à nous rabattre les oreilles de toutes les misères que nous pouvions concentrer.

Dénoncer sans proposer cela marche peut-être très bien avant les élections mais ça n’apporte pas de projet.

Cela a beaucoup desservi le territoire et il est temps pour chacun d’assumer ses responsabilités, d’assumer son rôle politique au service de l’intérêt général.

Je citais récemment dans un article Simone Veil qui disait très justement « Un devoir ingrat incombe à l’homme politique. Il se doit de définir et d’appliquer la politique la plus conforme à l’intérêt général. Une part de la grandeur de ce métier est là. Cela s’appelle le courage. Un homme politique ne doit pas chercher à plaire, mais à agir. »

Nous sommes donc prêts à écouter tout le monde, débattre de tous les sujets, entendre les critiques, y répondre et s’adapter s’il le faut.

Mais il est clair que nous continuerons ce que nous faisons depuis maintenant 4 ans, c’est-à-dire aller au bout de notre mission pour laquelle nous avons été élus, avec toujours le même cap : Agir.

Et puis comme le disait Georges Clémenceau « Ne craignez jamais de vous faire des ennemies, si vous en avez pas, c’est que vous n’avez rien fait »

Il me reste à vous souhaiter, en mon nom et au nom du Conseil Municipal, mes vœux les plus sincères de santé et de réussite pour cette nouvelle année 2018.

Qu’elle soit faite de joie et d’opportunités dans vos vies personnelles et professionnelles.

J’ai une pensée pour les plus fragiles d’entre nous, ceux que la vie éprouve parfois, nous leur souhaitons le meilleur et que leurs difficultés puissent rapidement s’estomper.

Comme c’est la tradition chaque année, le Conseil Municipal des Jeunes va vous présenter ses vœux.

Madame DI CORRADO adjointe au sport et aux associations récompensera ensuite les sportifs coutrillons qui se sont illustrés en 2017.

A toutes et à tous, meilleurs vœux pour cette nouvelle année, merci de votre venue. Vive Coutras, Vive la République et Vive la France.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.