Dans cette dernière ligne droite de la primaire de la droite et du centre, c’est un débat projet contre projet qui se mène. C’est l’occasion de pouvoir sereinement étudier les projets des deux candidats, François FILLON et Alain JUPPE, et de pouvoir m’exprimer sur des sujets qui me tiennent à cœur en tant qu’élu local.

1-La fin des 35 heures : François FILLON propose de laisser le temps de travail se décider par entreprise sur la base du maximum légal défini par le droit Européen : 48 heures. Soyons clair, aucune entreprise ni aucun salarié ne se risqueront à faire ce choix. Laisser libre cours à tous les fantasmes sur la durée du travail c’est soit aller vers un blocage qui finira sur un statu quo, soit multiplier les inégalités entre salariés. C’est pourquoi je suis plus en phase avec la proposition d’Alain JUPPE de revenir de manière progressive à une durée du travail raisonnable et clairement établie, en adéquation avec les aspirations des citoyens, de 39h.

2- Les suppressions de postes dans la fonction publique : En tant que Maire d’une commune semi-rurale, je constate chaque jour avec effroi le désengagement de l’Etat et les transferts de missions toujours plus lourdes. Nous avons en France une majorité de fonctionnaires et d’agents publics qui ont vraiment à cœur de servir l’intérêt général, bien loin des clichés véhiculés par une minorité qui profite d’un statut qu’ils dévoient. Supprimer 500 000 postes de fonctionnaires comme le propose François FILLON, c’est achever les territoires ruraux ! La proposition d’Alain JUPPE me parait bien plus raisonnable et réaliste : une suppression de 200 000 postes de fonctionnaires, le rétablissement des jours de carence et surtout l’application strict du statut dans les trois fonctions. Aujourd’hui les marges de manœuvres managériales existent bien : reformatage des missions dans le cadre d’emploi, mobilités, formations, sanctions indemnitaires et disciplinaires en cas de manquement. Ces leviers existent et sont sous utilisés par les cadres qui se sentent pris au piège par des minorités de blocage. Commençons par appliquer correctement la loi avant d’imposer des réformes douloureuses sans discernement.

Sur ces deux sujets d’importance cruciale, je réaffirme mon soutien à la candidature d’Alain JUPPE. Comme j’ai déjà eu l’occasion de m’exprimer, au-delà de son programme qui me semble de loin le plus réaliste et le plus équilibré, je veux ici témoigner de la méthode JUPPE. C’est une méthode de réforme qui a largement porté ses fruits sur le territoire de la Gironde et même au-delà. Il a su incarner toutes les réformes qu’il a mené, parfois très difficile, avec un investissement personnel dont peu d’élu savent faire preuve. La méthode JUPPE c’est aussi le dialogue et la raison. Certains de nos concitoyens, désespérés, pense comme François FILLON que nous devons dorénavant avoir des politiques radicales. C’est nier que le succès d’une réforme n’est pas seulement conditionné à son contenu mais aussi beaucoup à l’adhésion qu’elle suscite. Alain JUPPE a su justement placer le curseur entre le dialogue, la concertation, sans tomber dans l’immobilisme et les tergiversations stériles. Sa capacité à porter sa méthode au plan national ne fait aucun doute et notre pays a bien besoin d’un homme qui saura recréer un dialogue social de qualité tout en conduisant des politiques ambitieuses.

Dimanche, quelque soit le résultat il est important de souligner que les Primaires de la droite et du centre ont brillé par la hauteur des débats et leur ouverture au plus grand nombre. C’est une grande victoire pour la démocratie et la République. Nous serons donc tous dimanche soir réunis derrière le candidat victorieux car le combat à mener pour notre pays est encore long. Il est nécessaire de rester concentrer sur les objectifs et de porter notre candidat à la victoire pour les Présidentielles 2017.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.