En début de semaine, M. Le Guen, secrétaire d’Etat, ré-ouvrait le débat sur la dépénalisation du Cannabis. Un sujet bien vite évaporé mais qui est pourtant, à mon sens, capital.
Aujourd’hui, la France est la première consommatrice d’Europe et tristement, Les jeunes adultes français (15-34 ans) sont également les plus gros fumeurs de cannabis : 22,1% d’entre eux en ont consommé au cours des douze derniers mois alors que la moyenne européenne pour la même tranche d’âge se situe à 11,7%. Nous devons donc nous rendre à l’évidence, nos méthodes répressives aujourd’hui ne fonctionnent pas.
D’une part, elles n’empêchent pas le nombre de fumeurs d’accroitre, mais pire, elles favorisent les réseaux mafieux, les gangs et le deal.
Pour faire face à ce marché toxique impénétrable et très mal réprimé aujourd’hui, je crois qu’il est nécessaire de dépassionner le débat.
Tout comme nous avons pu le faire avec d’autres drogues comme le tabac ou l’alcool, légaliser le cannabis permettrait d’en contrôler les réseaux et d’éradiquer les trafics dangereux. Pour autant, hors de question de le dépénaliser. Nous devrons être clair, le rendre légal permettrait qu’il soit défini par la loi, et ainsi totalement encadré, de la production à la consommation, en passant par la vente. Je crois comme M. Le Guen que ce sujet, fléau français aujourd’hui, devra être débattu lors des prochaines échéances électorales afin de trouver une réponse concrète et pertinente.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.